Aller au contenu

Un importante nouvelle pour le rachat de Fanatec par Corsair, l’américain prend ses marques

Corsair, leader dans le domaine des équipements de jeu vidéo, progresse dans l’acquisition d’Endor AG, la société mère de Fanatec. Initié en Mai dernier, le géant Américain passe un cap et semble désormais poséder la marque Fanatec ainsi que tous les services et produits qui l’accompagnent.

Fanatec-Rachat-Corsair
L’histoire continue

Un premier paiement de 4 millions d’euros

Confirmé via un communiqué de la maison mère, Corsair vient d’effectuer son premier virement de 4 millions d’euros à l’entreprise Allemande. A la manière d’un acompte et aussi pour prouver son engagement dans la restructuration de l’entreprise Corsair compte dans premier temps couvrir les besoins en liquidité de Endor AG. L’objectif principal de cette manœuvre est de stabiliser l’entreprise afin qu’elle n’accumule pas de dette supplémentaire, celle-ci s’élevant déjà à 70 millions.

Cessation de la marque et des trademarks ?

Un autre point, il semblait visiblement que Endor AG ait déjà procédé à la cessation de la marque Fanatec ainsi que les produits et services liés. C’est en effet ce que révèle une conversation postée sur le site wallstreet-online.de. On y apprend que les entreprises seraient en train de développer certains produits à l’image d’un prototype de roue Porsche Vision GT enregistré sous propriété de Corsair.

Design de la roue Porsche Vision GT Fanatec
Design de la roue Porsche Vision GT Fanatec

Au-delà de ça, on se rend compte que certains équipements actuels Fanatec sont déjà associés à Corsair, on peut y voir le QR2 mais aussi le GT DD la roue Mclaren. Intriguant, plusieurs bruits de couloirs pensent qu’il s’agit d’un accord conclu suite au versement des 4 millions d’euros, les enregistrements ayant été mis à jour fin Mai 2024.

Date de mise à jour des droits
Date de mise à jour des droits

Le processus de rachat seulement à ses débuts

Même si les deux entreprises semblent être d’ores et déjà étroitement liées, rien n’est encore fait. En effet, il faudra attendre le verdict final de la procédure de StaRUG, équivalent d’une procédure de sauvegarde en France. Entamé par Corsair en Juin le processus peut prendre de 6 mois à deux ans selon la complexité des dossiers.

Il faut savoir que cette action se décompose en plusieurs étapes:

Dans un premier temps, les deux entreprises doivent s’accorder sur un plan de restructuration qui comprend aussi les créanciers. C’est pourquoi le communiqué insiste sur l’extension de garantie avec les principales banques.

Ce plan doit ensuite être envoyé à la cour de restructuration pour être validé par le tribunal, un procédure envoyée le 3 Juin par Endor. Durant cette période l’entreprise se retrouve placée en protection ce qui signifie qu’elle ne peut pas être attaquée par les ces créanciers. Cette protection peut ensuite être étendue si le processus de sauvegarde est validé. 

Enfin, la période de protection doit permettre à l’entreprise de mettre en place son plan de restructuration opérationnel et financier pour ensuite être revendue. A l’heure actuelle, Corsair reste un investisseur stratégique.

Andres Ruff renouvelé jusqu’en Septembre 2024

En fonction en tant que CEO et CRO depuis Avril 2024 Andres Ruff se voit renouveler son contrat jusqu’au 30 Septembre 2024. Difficile à dire quel sera son avenir une fois la restructuration mise en place, force est de constater que son travail satisfait les membres du board.

Le rachat de Endor par Corsair est donc loin d’être terminé, on reste attentif à la suite des évènements.

Vincent Pable

Vincent Pable

Auteur autodidacte, fan de sport mécanique, pilote (virtuel) quand le temps me le permet. Passionné par l'univers du Simracing j'aime partager mon avis sur les dernières innovations du secteur !

Partager un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *