Aller au contenu

Bonne nouvelle pour Motorsport Games au NASDAQ

Dans la tourmente depuis quelques années et alors qu’il s’apprête à lancer Le Mans Ultimate dans moins de deux semaines, le NASDAQ décide de prolonger temporairement la listing de Motorsport Games en bourse.

motorsport-game-crash-2
Motorsport Game & NASDAQ: Acte #2

3 mois pour prendre 2 millions de valeur

Le 17 novembre 2023, Motorsport Games (MSG) recevait une lettre d’insuffisance de la part du service de qualification du NASDAQ, remettant (une nouvelle fois) en cause sa présence dans les listes du plus important marché boursier des USA. La cause ? La valeur totale des actions de l’entreprise est estimée à 498 897 dollars dans le dernier rapport trimestriel, alors que le NASDAQ exige un minimum de 2,5 millions de dollars.

Pour sauver sa place, MSG avait donc 45 jours pour présenter au NASDAQ un plan crédible permettant de remonter ce déficit de plus de 2 millions de dollars. Manifestement, le plan a bien été proposé puis accepté par l’organisme. Le studio de développement basé à Miami va donc jouir d’un sursis, et aura jusqu’au 15 mai 2024 pour remonter la pente.

Tout doit disparaître. Ou presque

Si cette prolongation constitue évidemment une bonne nouvelle, le spectre du delisting continue toutefois de flotter au-dessus de Motorsport Games… Il faut dire que réussir à revenir à hauteur de 2,5 millions de dollars de valeur reste un sacré tour de force. À 10 jours de la sortie de Le Mans Ultimate, le dernier atout dans la manche de MSG, la valeur de l’action plafonne à seulement $2,25 (le point le plus bas étant $2,18 fin 2023)…

Un baroud d’honneur car on rappel que Motorsport Games a vendu sa licence NASCAR à iRacing l’an dernier en vue de renflouer les caisses. Depuis, ce même iRacing lui a également « piqué » son partenariat avec l’IndyCar Series.

La stratégie de Motorsport Games semble clair, se délester un maximum de ces frais de licence et consolider ses assets existantes. En témoigne cette déclaration de Stephen Hood, CEO de chez Motorsport Games.

« L’entreprise prévoit de négocier et de mettre en œuvre un financement par actions et de négocier des réductions de ses frais en matière de licences »

Autant dire qu’en cas d’échec de Le Mans Ultimate, le delisting de MSG risque d’être plus ou moins acté. Grosse pression pour le jeu qui sortira le 20 février, en early access et rendez-vous le 15 Mai prochain pour le verdict.

Vincent Pable

Vincent Pable

Auteur autodidacte, fan de sport mécanique, pilote (virtuel) quand le temps me le permet. Passionné par l'univers du Simracing j'aime partager mon avis sur les dernières innovations du secteur !

Partager un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *