Aller au contenu

iRacing: l’arrivée de la pluie c’est pour quand exactement ?

iRacing est une simu en constante évolution, avec son lot de nouveautés à chaque  trimestre. Mais après une saison 4 2023 riche en ajout et corrections, il se pourrait bien que 2024 soit l’année où LA feature réclamée à grands cris débarque enfin. En effet, le dernier post Developer Update des équipes d’iRacing annonce l’arrivée prochaine de la pluie ! Mais ce n’est pas tout, puisque c’était également l’occasion de rappeler les nouveautés amenées par la saison 1 2024.

iracing pluie circuit
Une Ferrari sous la pluie

La pluie : une annonce qui remonte

Cela fait maintenant près de deux ans que la pluie doit débarquer sur le jeu. Depuis, il a fallu se contenter de quelques images aguicheuses de temps à autre, ou de communiqués expliquant la difficulté d’intégrer la feature. C’était par exemple le cas en juillet 2023, lorsque le producteur exécutif Greg Hill affirmait que les équipes voulaient développer un véritable système de météo évolutive, plutôt que l’ajout d’une simple « skin pluie ». Il avait notamment mentionné un aspect de localisation, y compris au sein d’une même course en prenant l’exemple de Nürburgring :

« qu’il pleuve dans le Karussell ne signifie pas forcément qu’il pleuve sur Flugplatz ». 

iRacing, sous la pluie

Evidemment, l’exigence d’un bon sim implique que la pluie n’influence pas la conduite de la même façon sur tous les véhicules, tous les tracé, sans parler des surfaces. Ainsi, Greg Hill et ses équipes semblent pousser cette exigence jusqu’à l’extrême, puisqu’on parle notamment de dispersion de l’eau en fonction du type de pneu, mais aussi de l’effet de friction en fonction de la vitesse ou de l’ensoleillement et des températures. Il en va de même pour l’effet sur l’usure des pneus, un élément déjà crucial dans la maîtrise du pilotage.

Une météo évolutive et paramétrable

Certes, aucune date n’a été définie, mais cela ne veut pas dire qu’iRacing se tourne les pouces ! Visiblement, le studio tient d’ailleurs à le prouver, en nous livrant au compte-gouttes des infos sur le système de météo dynamique. Une arrivée censée être « imminente » ou « soon »… Depuis plus de 3 mois.

Ainsi, les équipes d’iRacing nous présentaient via un thread Twitter la mécanique de sélection de certaines conditions météos à l’intérieur d’une même course, divisée en plusieurs blocs. En théorie, il sera donc possible de personnaliser une course pour qu’elle commence par un temps brumeux, qui tournera à l’averse après quelques tours avant de se finir par temps sec. Dans le petit clip présenté par iRacing, on peut ainsi apercevoir 9 conditions distinctes :

  • Temps clair
  • Partiellement nuageux
  • Nuageux
  • Couvert
  • Léger brouillard
  • Brouillard lourd
  • Légère pluie
  • Pluie
  • Forte pluie

À noter qu’à ces 9 niveaux d’humidité/précipitations s’ajoutera la possibilité de modifier la température ainsi que la vitesse et la direction du vent ! De plus, une feature « Météo prévisionnelle » sera également disponible, ce qui permettra de laisser l’intelligence artificielle gérer les conditions météo en fonction des données d’archives relatives à chaque site.

« Prochainement », c’est quand ?

Vous l’aurez compris, la gestion de la météo est un sujet complexe, il est donc logique qu’elle tarde tant à arriver. D’ailleurs, même si le fameux Developer Update illustrant cette nouvelle feature semble coïncider avec la sortie prochaine de la Saison 1 2024, aucune date n’est encore officiellement établie. Au contraire, la vidéo insiste plutôt sur les mots « soon » ou « imminent ». Bref, Greg Hill nous parle d’une arrivée de la pluie, mais ne se mouille pas trop non plus.

Malheureusement, aux dernières nouvelles la pluie ne verra pas le jour sur iRacing avant la second trimestre de 2024. En effet, l’annonce est tombée aujourd’hui (30/11) via un tweet, on peut y lire un message de Greg Hill Executive Producer du jeu.

Nos équipes travaillent dans l’urgence pour achever ce projet le plus rapidement possible … bien que nous ne soyons pas tout à fait à l’aise pour nous engager à 100 %. Nous ferons tout notre possible pour qu’une version (de la pluie) soit livrée en même temps que la mise à jour de mars.

Greg Hill 30/11/23

Tout cela met donc un terme aux pronostics en tout genre, pas de pluie sous le sapin ni pendant les 24H de Daytona.

Notre avis

Si la réalisation est à la hauteur des intentions, tout cela paraît clairement alléchant et devrait permettre à iRacing d’encore hausser ses standards. Bref, la hype est bien réelle, mais attention aux effets d’annonces. 

Au-delà de ce nouveau teasing, le Developer Update nous a également livré quelques infos sur les ajouts certains de la saison 1 2024 d’iRacing, qui sortira début décembre. 

Avant la pluie, la belle saison 1 2024 

Mentionnons tout d’abord le système de « protest » qui va évoluer pour pénaliser davantage les comportements antisportifs. Ainsi, un système de coaching va être mis en place pour les joueurs faisant l’objet de réclamations.

La possibilité d’héberger des courses, utiliser le chat ou même de participer aux évènements multi pourra être suspendue en cas de manque de fairplay.  Des comportements extrêmes ou de multiples récidives pourront même se traduire par un ban définitif. Fini les trolls !

En outre, la nouvelle saison apportera aussi son habituel lot de voitures et circuits supplémentaires. Le Slinger Speedway va rejoindre les ovales, de même que le circuit du Mugello va étoffer la sélection de tracés italiens. Enfin, le circuit d’Okayama, populaire mais ancien, va profiter d’une refonte graphique gratuite

Côté véhicules, l’Audi R8 LMS Evo II viendra compléter le roster GT3. À noter que si vous êtes déjà propriétaire de la première version depuis moins de 30 jours, vous pourrez obtenir l’Evo II gratuitement. Si vous l’avez acheté il y’a moins de 6 mois, vous pourrez jouir d’une réduction de 50%.

Conclusion 

La pluie n’est pas encore prête à tomber, mais iRacing continue de pousser. Certes, les sorties de Forza Motosport 8 et du nouveau multi de rFactor 2 tentent de bousculer sa domination, mais iRacing continue néanmoins de s’améliorer à chaque nouvelle saison.

Vincent Pable

Vincent Pable

Auteur autodidacte, fan de sport mécanique, pilote (virtuel) quand le temps me le permet. Passionné par l'univers du Simracing j'aime partager mon avis sur les dernières innovations du secteur !

Partager un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *