Aller au contenu

Fanatec dévoile son cockpit CSL disponible à moins de 400€ ! 

Après une actualité très tourmentée, Fanatec reprend son cap et dévoile aujourd’hui un son nouveau cockpit d’entrée de gamme, le CSL Cockpit. Il s’agit du second cockpit de la marque qui avait auparavant pour seul modèle haut de gamme le fanatec Rennsport. Cette fois-ci, le constructeur joue plus agressif et s’attaque à l’entrée de gamme avec en proposant un cockpit à moins de 400€. Intéressant sur le papier, on fait le tour des caractéristiques du tout nouveau CSL Cockpit.

Design et conception du CSL Cockpit

Construit dans un design très minimaliste, le CSL Cockpit est constitué d’un cadre en aluminium associé à un support en acier. Malgré son apparence simpliste Fanatec assure que son cockpit peut encaisser jusqu’à 25 NM de Force Feedback, un prouesse pour cette gamme de prix. De même, le support de pédalier est lui aussi conçu pour les pédalier haut de gamme avec load cell.

Concernant l’ajustabilité du cockpit, le modèle CSL dispose de 3 réglages différents afin de convenir à tout type de morphologie. Pour l’assise, on reste sur du classique GT Rally mais il est possible de l’adapter en mode karting via une rapide modification. Aussi, le support volant et pédalier peuvent s’ajuster d’environ 30° chacun.

Enfin, on remarque un effort du côté du cable management avec la présence de deux tubes spécialement conçus pour faciliter le rangement, identifiables à leur couleur jaune.

Compatibilité & options

A propos de la compatibilité, le cockpit est avant tout compatible avec tout l’écosystème de la marque. A propos du siège, tout type de siège classique peut faire l’affaire du moment que vous pouvez l’adapter à la structure. 

Fanatec propose plusieurs options avec son cockpit, à savoir:

  • un siège 99€
  • un support pour shifter 39€ 
  • un support pour moniteur 119€

On regrettera l’absence d’un support pour clavier, pratiquement obligatoire sur un cockpit, il semblerait toutefois que la conception soit en cours.

Notre avis

Relativement intéressant au premier abord c’est surtout le contraste entre la structure du produit et la promesse de rigidité qui pose question. En effet, on a du mal à imager le CSL Cockpit équipé d’un volant 18-20 Nm et d’un pédalier load cell. Aussi, il faut aussi penser à rajouter 99€ pour le siège ce qui monte la note à 500€. Au-delà de ça, ce modèle peut s’avérer intéressant si la rigidité est au rendez-vous. Je pense que son design assez compact ainsi que son prix peuvent faire la différence.

Vincent Pable

Vincent Pable

Auteur autodidacte, fan de sport mécanique, pilote (virtuel) quand le temps me le permet. Passionné par l'univers du Simracing j'aime partager mon avis sur les dernières innovations du secteur !

Partager un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *